Enfance & famille

La Moselle, accompagne ses enfants pour bien grandir

Chef de file de l’action sociale de proximité, le Département place l’accompagnement des enfants et des familles au cœur de ses politiques de solidarité. Aux côtés des parents qui en ont besoin pour assurer l’éducation de leurs enfants, aux petits soins des mineurs qui lui sont confiés, il veille sur la santé des futures mamans et des petits Mosellans jusqu’à 6 ans et se mobilise pour élargir les modes d’accueil de la petite enfance.

La Protection Maternelle et Infantile (PMI), de 0 à 6 ans


Tout au long de la grossesse
, les sages-femmes de PMI sont à la disposition des futurs parents. Outre le suivi médical de la maman, elles les accueillent, informent et orientent vers les aides possibles. Après la naissance, les puéricultrices prennent le relais et peuvent effectuer une visite à domicile. Les médecins de PMI examinent quant à eux les enfants dans le cadre de consultations de pédiatrie préventive, assurées dans les 88 Centres Moselle Solidarité.

L’année de ses 4 ans, chaque petit Mosellan bénéficie d’un bilan de santé réalisé en maternelle. Ce bilan permet de dépister d’éventuels troubles pouvant gêner les apprentissages. Objectif : mieux voir, mieux entendre, mieux parler, avoir un bon poids et des dents saines !

La Moselle compte également 4 Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) qui accompagnent les parents d’enfants présentant des déficits sensoriels, moteurs ou mentaux.

 

Des modes d’accueil de la petite enfance diversifiés


Parce qu’il en va du bien-être des enfants comme de leurs parents, mais aussi de l’attractivité des territoires mosellans, le Département s’assure que l’offre de modes de garde soit adaptée aux besoins, en qualité comme en quantité.

Agréés par le Département, les assistants maternels sont formés pour accueillir votre enfant, à domicile ou au sein d’une Maison d’Assistants Maternels (MAM). Cofinancé par la CAF et le Département, un réseau de proximité de 27 Relais Assistants Maternels met en relation et informe parents employeurs et « nounous ».

Haltes-garderies, crèches parentales ou collectives, multi-accueils, microcrèches : le Département autorise aussi l’ouverture des structures d’accueil collectif et peut soutenir les collectivités locales dans leurs projets.

 

L’enfance en danger : une Grande Cause Départementale en Moselle


Responsable de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), le Département développe des politiques de prévention et de protection à destination des enfants comme des parents. La famille étant le premier lieu de construction de l’enfant et de transmission de repères, elle fait l’objet de toutes les attentions. Cette stratégie s’incarne dans le Schéma Enfance Jeunesse Famille 2014-2018, ambitieux programme qui a renforcé la prévention et replacé l’enfant au cœur de la famille.

Cela se traduit notamment par :

  • des aides aux familles qui en ont besoin pour assurer l’éducation de leurs enfants.
  • des actions de soutien à la parentalité et d’accès aux structures d’accompagnement tels que les Réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (Reaap), les Lieux d’accueil Parents-Enfants, les Centres de planification et d’éducation familiale...
  • des mesures visant à prévenir la marginalisation des jeunes, grâce à l’intervention des équipes de prévention spécialisée.
  • l’hébergement des mères isolées et de leurs enfants de moins de 3 ans qui exigent un soutien matériel et psychologique.

 

La Moselle prend soin des enfants qui lui sont confiés


Dans le cadre d’une décision judiciaire ou d’un contrat administratif, 1 900 enfants sont confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance. S’y ajoutent 420 mineurs non accompagnés. Chargé de subvenir aux besoins de ces enfants et de leur offrir les meilleures conditions de vie pour s’épanouir et se construire malgré les difficultés qu’ils traversent, le Département mobilise différents lieux d’accueil :

  • le Centre Départemental de l’Enfance accueille les mineurs en difficulté au démarrage de leur placement et dans l’urgence, à des fins d’évaluation et d’orientation ;
  • les Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) accueillent les enfants de 3 à 18 ans au sein de petits groupes de vie, proches d’une organisation familiale.

Deux alternatives à ces solutions "classiques" sont privilégiées :

  • le maintien ou le retour des enfants au domicile de leurs parents, aidés au quotidien dans l’exercice de leur autorité parentale dans le cadre des Services éducatifs renforcés à domicile (SERAD) ;
  • l’accueil des moins de 21 ans chez un assistant familial agréé et formé. Des campagnes de recrutement sont régulièrement organisées pour promouvoir ce métier et développer ce mode d’accueil.

 

L’adoption : une mission de l’Aide Sociale à l’Enfance


Le Département accompagne les futurs parents mosellans tout au long de la procédure d’adoption. Ses équipes prennent en charge l’instruction des demandes d’agrément des familles candidates à l’adoption, l’élaboration des projets de placement en vue d’adoption ainsi que le suivi des enfants pupilles de l’État.

 

Pour aller plus loin...

 

Version du 29 octobre 2018

Solidarité
Chiffres clés
  • 278,8 M€ de budget pour l’Enfance, la Famille et l’Insertion en 2017
  • 104,8 M€ de budget pour la Protection de l’Enfance et la Prévention en 2018 (budget primitif 2018)
  • Au 23 octobre 2018 : 88 Centres Moselle Solidarités, dont 50 sur rendez-vous

En 2018, la Moselle compte :

  • 250 places d’accueil d’urgence au Centre Départemental de l’Enfance
  • 1045 places d’accueil au sein de 17 Maisons d’Enfants à Caractère Social
  • 360 places d’accueil au domicile de 240 assistants familiaux agréés
  • 245 places au sein de 11 Services Éducatifs Renforcés à Domicile
  • 8 022 assistants maternels agréés (25 393 places d’accueil),
  • 49 Maisons d’Assistants Maternels offrant 643 places
  • 149 établissements offrant 4 183 places d’accueil collectif
Tous concernés !

Prévention des mauvais traitements : tous concernés !

La Cellule Départementale de l’Information Préoccupante (CDIP) est un service du Département chargé de centraliser et traiter toutes les informations relatives aux mineurs en danger ou en risque de l’être en vue d’une évaluation rapide ou d’un signalement à l’autorité judiciaire.

Chacun peut saisir la CDIP, y compris anonymement :

  • par téléphone de 8 h à 18 h0 800 056789 (N° Vert, appel gratuit)
  • par courriel : CDIP57@moselle.fr
  • Allo Enfance en danger : 119 (24 h/24, 7 j/7, appel gratuit) – www.allo119.gouv.fr

En 2017, 4104 enfants ont été concernés par une information préoccupante.