8 MARS

Journée internationale des droits des femmes

Chaque année, partout dans le monde, le 8 mars est l’occasion de mettre en lumière les femmes, leurs droits, leurs combats pour l’égalité, la santé, l’accès à l’éducation... L’occasion de mettre un coup de projecteur sur des associations mosellanes qui oeuvrent au quotidien, chacune à leur manière, pour faire avancer la cause féminine.

© Réseau Mampreneures France Réseau Mampreneures

CONCILIER VIE PARENTALE ET PROFESSIONNELLE
Nouvellement ouverte à Metz, l’antenne mosellane du réseau Mampreneures s’adresse aux femmes chefs d’entreprise (ou porteuses de projet) et mamans. « Une fois par mois, nous organisons des MamCafés. Ces moments conviviaux permettent de partager des compétences et savoir-faire, de réseauter, de développer ses activités, de sortir de son isolement », relaie Anne-Marie Mecheri, responsable d’antenne. Chaque MamCafé a sa thématique, formatrice ou informative : personal branding, règlement général sur la protection des données… « Nous nous adressons aux femmes qui veulent vivre pleinement leur vie parentale et leur vie professionnelle, sans faire de sacrifice. » Les MamCafés sont ouverts à toutes les mamans chefs d’entreprise, sur inscription.

Prochain MAM café : 18 mars



© Zonta Club Metz Zonta Club

UNE ONG INTERNATIONALE QUI LUTTE POUR L’ÉGALITÉ
Metz accueille, comme d’autres villes du Grand Est, une antenne du Zonta Club, ONG internationale. « Notre but est de faire en sorte que les mentalités évoluent pour une égalité parfaite entre hommes et femmes à tous les niveaux », explique sa Présidente, Anabel Gonzales. Pour y parvenir, le Zonta Club agit à travers le monde par des plaidoyers en faveur d’une amélioration du statut de la femme et en organisant des actions diverses pour récolter des fonds. L’argent ainsi obtenu est reversé à des associations locales qui aident des femmes en difficulté ou qui luttent pour améliorer leur place dans la société.

7 avril à 10 h : course "La Carlésienne", parcours de 10 km au départ de Charly-Oradour.
8 novembre : 100 ans du Zonta Club.



© Mathilde Petit Club Soroptimist

FAIRE BOUGER LES LIGNES
Le club Soroptimist de Metz, "sororité" de 35 femmes engagées, actives ou retraitées, "mène des actions pour améliorer les conditions de vie des femmes et des filles, indique sa Présidente, Carole Furnion. Nous organisons des événements, seules ou avec d’autres associations, afin de collecter des fonds." Ces fonds bénéficient notamment à des causes caritatives (soutien aux femmes victimes de violence, lutte contre le cancer du sein…) et éducatives (dotation de bourses d’études). "En conclusion, nous agissons pour la Défense des droits de la femme et l’avenir des générations futures."


8 mars à 19h à la Maison de Robert Sch uman (Scy-Chazelles) : "Portrait d’une femme d’exception", conférence hommage à Simone Veil. Entrée libre.

Du 8 au 18 mars à l’Hôtel de Ville de Metz : Salon Talent de femmes et expo "Portraits de femmes au festival de Cannes", de la photographe messine Mathilde Petit. Entrée libre.



© AFFDU-Lorraine  AFFDU-Lorraine

FAVORISER L’ÉGALITÉ HOMME-FEMME
Fondée après la Première Guerre mondiale, l’Affdu (Association française des femmes diplômées des universités) poursuit aujourd’hui encore son "combat" : l’éducation des filles. "L’instruction est au coeur de nos priorités. Nous encourageons les jeunes femmes à poursuivre des études supérieures, notamment dans les filières techniques et scientifiques où elles sont peu nombreuses", témoigne Christine Pinel, porte-parole de l’Affdu-Lorraine. L’association délivre des bourses aux doctorantes, incite les scolaires à réfléchir à la place des femmes dans la société via les Olympes de la parole, invite des femmes à témoigner sur leur parcours professionnel dans les écoles… "Nous avons aussi créé le concours Créatrice d’entreprise, qui encourage l’entrepreneuriat féminin."

Du 15 mars au 30 septembre : appel à candidatures pour le 19e concours Créatrice d’entreprise



© Dames de Coeur Les Dames de coeur

MIEUX TRAVERSER LE CANCER
Ils sont 6 000 chaque année à courir ou marcher contre le cancer dans le cadre de La Thionvilloise. Lancé par l’association Les Dames de coeur, ce "flot rose" a pour objectif de financer des activités dédiées aux femmes atteintes d’un cancer et/ou à leur famille : groupes de parole, sophrologie, méditation, art-thérapie, marche nordique, dragon boat... "Quand on est atteint d’un cancer, pratiquer des activités sportives et de bien-être présente de multiples bienfaits et permet de se réapproprier son corps", assure Nadine Wolf, Présidente. La Thionvilloise sert aussi à financer l’achat de produits de soins visant à pallier les effets secondaires des chimiothérapies et des projets de structures de soins locales. Composée de douze bénévoles, l’association "oeuvre pour permettre aux femmes atteintes d’un cancer dans le Nord mosellan de mieux traverser cette épreuve en les écoutant, les aidant et les accompagnant".

16 juin : 7e édition de la Thionvilloise (ouverture des inscriptions fin mars).



 

© Mixytes MiXYtés

L’ÉGALITÉ DES SEXES PAR LE DIALOGUE
Aller au-delà des rôles, agir et discuter ensemble, répondre aux attentes partagées des hommes et des femmes : l’égalité des sexes est devenue une lutte commune dans toutes les sphères de la société. L’association MiXYtés y travaille en sensibilisant les décideurs, en développant un réseau d’associations. Objectif : sortir du "combat" pour l’égalité des sexes et aller vers la "construction" de cette égalité. "L’ambition de nos membres est de promouvoir la mixité comme moteur d’innovation sociale. Mener des réflexions et des actions partagées entre hommes et femmes sur l’égalité, la parentalité, le leadership partagé dans toutes les sphères de la société (familiale, professionnelle et sociétale) est fondamental. Cela contribue à construire ensemble et positivement une société plus adaptée aux transformations du monde", explique sa présidente Jacqueline Schneider.

Version du 8 March 2019

Solidarité