NOËL GÉNÉREUX

Et si on semait de la générosité ?

Propice aux retrouvailles familiales qui réchauffent le cœur, la période de Noël l’est aussi aux élans de solidarité et de partage. Alors que nous nous laissons tout doucement gagner par l’ambiance des fêtes, le don, sous toutes ses formes, prend tout son sens.

Don d’argent

Du local à l’international, une foule d’associations, d’organismes, de fondations oeuvrent pour des causes aussi nobles que diversifiées. Pourquoi ne pas saisir l’occasion des fêtes de fin d’année pour contribuer à une cause qui vous touche particulièrement ? En pratique, donner à des organismes d’intérêt général ouvre droit à une réduction d’impôt égale à 66 % du montant des dons*.
* Dans la limite de 20 % du revenu imposable de votre foyer.

 

Don de temps, don de soi

L’argent n’est bien sûr pas le seul moyen pour faire oeuvre de générosité. En la matière, il est même une ressource gratuite qui vaut de l’or... : notre temps ! Distribuer des repas à des personnes démunies, rendre visite à des personnes isolées, organiser une manifestation en faveur d’une cause qui nous tient à coeur, donner des cours, proposer de l’aide aux devoirs... Les possibilités sont quasi infinies pour qui souhaite s’investir pour autrui, se rendre utile et donner du sens au vivre ensemble !

 

Don du sang

Chaque année, des milliers de vies sont sauvées grâce à ces anonymes qui ont donné leur sang. Pourquoi ne pas devenir le prochain donneur ? Le prélèvement dure environ 10 minutes. En ajoutant le temps de l’entretien prédon, puis celui de repos et de collation, le don de sang prend environ 45 minutes. Une femme peut donner son sang quatre fois par an maximum, un homme six fois. Il est également possible d’effectuer un don de plasma ou de plaquettes.
Pour trouver un lieu proche de chez vous : dondesang.efs.sante.fr

 

On n’est jamais aussi heureux que dans le bonheur qu’on donne.
Donner c'est recevoir.
Abbé Pierre Servir : Paroles de vie, 2006

 

On ne jette plus, on ne vend plus... on donne !

Meubles, vêtements, livres, jouets, objets divers… : l’économie circulaire et le réflexe du réemploi ont le vent en poupe, et c’est tant mieux ! Aussi, quand nos finances le permettent, il est de plus en plus facile de donner des objets, plutôt que de chercher à les revendre, afin qu’ils puissent profiter à d’autres. Deux exemples, parmi d’autres :

  • l’application de dons entre particuliers Geev permet de faire des heureux en offrant une seconde vie aux objets que vous n’utilisez plus et en donnant de la nourriture que vous ne consommerez pas !
  • à Metz, deux trucothèques ont récemment ouvert leurs portes à Metz-Bellecroix (4/7 rue du Stoxey) et quartier Outre-Seille (23 rue des Allemands). Chaque mercredi et samedi de 14 h à 18 h, il est possible d’y déposer des objets dont vous n’avez plus l’usage. L’occasion de faire le bonheur d’utilisateurs qui pourront, gratuitement, les emprunter ou repartir avec !

 

Donnez... au Village solidaire et artistique de la Saint-Nicolas

Événement les 7 & 8 décembre, à Metz
Le grand patron des écoliers vous attend nombreux les 7 et 8 décembre au coeur du village de la Saint-Nicolas  , place de la Comédie, à Metz. Une belle occasion de se retrouver en famille et entre amis autour d’un marché solidaire tenu par des associations caritatives et proposant de nombreux objets artisanaux et produits locaux équitables : gâteaux, décorations de Noël, livres... Pour que chaque enfant puisse avoir un cadeau pendant les fêtes, n’hésitez pas à apporter vos jouets (neufs ou en bon état) au village ou directement au Secours populaire (12 rue aux Ossons à Metz). Les dons de vêtements pour enfants de 0 à 12 ans sont aussi les bienvenus (vous pouvez les déposer au préalable aux Restos du Coeur, 1 bis rue de l’Aérogare à Metz).
Entrée libre, les 7 et 8 décembre, de 14 h à 18 h 30.
 
 

 

Et le don d’organes, vous y avez pensé ?

En France, chaque personne est présumée donneur depuis la loi Caillavet du 22 décembre 1976, un principe réaffirmé par la loi du 26 janvier 2016. Le don d’organes repose donc sur le consentement présumé, auquel s’ajoutent deux autres principes : la gratuité et l’anonymat. Si vous ne souhaitez pas donner vos organes, vous pouvez vous inscrire sur le site du Registre national des refus, remettre à un proche un écrit daté et signé ou encore confier oralement votre refus à vos proches.

Version du 14 November 2019

Solidarité

MI63 HC chiffres