ÉCONOMIE LOCALE

Le Département soutient le secteur du BTP

En conférence de presse, le 20 mai dernier, le Président Patrick Weiten a rappelé le soutien du Département au secteur du BTP.

Le Département a soutenu le secteur du BTP dès le début du confinement

Dès le début de crise sanitaire, Patrick Weiten, Président du Département de la Moselle, a adressé un courrier à Pierre Schaeffer, Président de la Fédération du BTP Moselle, pour lui assurer de son soutien, et s’engageant pour le Département sur les points suivants : pas d’annulation de chantier, pas de retard de paiement, pas de pénalités aux entreprises.

 

Une reprise progressive depuis mi-avril

Tous les chantiers qui étaient en cours au début du confinement ont d’abord été sécurisés, avec pour but de reprendre dans les meilleures conditions de sécurité, conformément aux recommandations de l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics). Le Département a travaillé sur un protocole sanitaire simplifié, en lien avec des entreprises « test » volontaires.

 

Chantiers bâtiments

C’est ainsi que depuis la mi-avril, une cinquantaine d’interventions ont pu reprendre pour les chantiers relatifs aux bâtiments (dont une trentaine d’interventions dans les collèges) : études ou opérations préalables, gros oeuvre, remplacement de fenêtres, sols…

Le Département a signé 89 protocoles avec les entreprises en matière de bâtiment et de collèges.

Dans le BP 2020 adopté, 27,4 M€ correspondent à des travaux confiés aux entreprises sur les bâtiments départementaux et les collèges. On ne mesure encore pas complètement le retard.

 

Chantiers routiers

Pour les chantiers relatifs aux routes, 10 chantiers ont démarré : ils concernent les aménagements extérieurs du Centre d’exploitation de Bitche et les travaux de reprises ponctuelles sur chaussées avant le démarrage prochains des campagnes d’enrobés et d’enduits.

La campagne de travaux 2020 ne subira pas de retard et plus de 6,1 million d’€ de travaux seront commandés pour un démarrage des chantiers avant la fin du mois de juin (exemple : giratoire de Kirschnaumen et des interventions sur 7 ouvrages d’art)

Le Département a signé 22 protocoles avec les entreprises pour définir, conjointement, les consignes de sécurité à respecter par le personnel du Département et celui des entreprises

 

 

Le BTP en Moselle et la Fédération

Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics en Moselle compte 20 000 salariés (hors intérim) et 2500 entreprises. Au sein de la Fédération BTP Moselle sont regroupées 1 200 entreprises (dont 100 entreprises de TP) qui réalisent les 2/3 du chiffre d’affaires départemental de la profession. Les entreprises sont de toutes tailles : artisans, TPE, PME et groupes nationaux voire nationaux. Tous les métiers sont représentés : travaux publics, maçonnerie, gros oeuvre, enveloppe du bâtiment, corps d’état techniques, finition, …

Dès le 17 mars, la quasi-totalité des entreprises ont dû cesser leur activité : 96 % des entreprises ont dû arrêter tout ou partie de leurs chantiers et 78 % des entreprises interrogées étaient fermées. La priorité pour la Fédération du BTP Moselle était de préserver la santé de ses salariés.

Aujourd’hui en moyenne, environ 65% des entreprises ont retrouvé une activité mais seulement 22% des chantiers ont retrouvé une activité normale. Les chantiers de travaux publics ont repris plus massivement (environ 80%) que ceux du bâtiment.

 

Les chantiers du BTP au Département en chiffres

 

Depuis le mois d’avril :

Pour les routes

  • 22 protocoles signés avec les entreprises
  • 54 visites préalables pour les ouvrages d’arts
  • 7,5 journées consacrées aux visites de reconnaissance de support des chaussées
  • 13 visites de reconnaissance de glissements de terrain
  • 10 chantiers routiers démarrés
  • + de 6,1 M€ de travaux commandés (dont giratoire de Kirschnaumen + interventions sur 7 ouvrages d’art : Forbach, Valmont, Sarralbe, Rahling, Moyeuvre-Grande, Dabo et Audun-le-Tiche)
  • 24,2 M€ de budget (BP 2020) votés pour des travaux confiés aux entreprises sur les routes départementales

 

Pour les bâtiments

  • 89 protocoles signés avec les entreprises
  • 20 visites préalables dont une pour la base de vie et installation du chantier de Fontoy,
  • 57 chantiers démarrés dans les collèges et sur les bâtiments départementaux
  • 27,4 M€ de budget consacrés aux travaux confiés aux entreprises

 

L’impact de la crise sanitaire liée au COVID sur le secteur privé, laisse présager une baisse de l’activité (baisse des investissements chez les industriels, restaurateurs, commerçants...) et des surcoûts importants (moyens

de protection, perte de productivité, surcoûts d’exécution – de l’ordre de 10 à 20%.) Le BTP compte donc sur le secteur public pour aider à la reprise.

La commande publique représente en effet 25% de l’activité Bâtiment et 80% de l’activité Travaux Publics.

 

Un plan de relance du BTP proposé en juin

Le Département présentera à l’Assemblée départementale lors de la réunion trimestrielle du mois de juin un plan de relance pour le secteur du BTP. Ce plan reposera sur deux volets :

  1. Un volet routier avec un plan mobilité qui sera rapidement mis en place : accélération du programme ouvrages d’art, création de giratoires neufs, travaux d’enrobés sur les chaussées.
  2. Un volet de rénovation / reconstruction des bâtiments avec des opérations de sécurité réalisées en 2020 dans les collèges et surtout un nouveau PPI collèges visant, en complément de la reconstruction du collège de Fontoy qui vient de s’engager, à reconstruire 9 autres collèges pour un coût variant entre 10 et 14 M€ par collège. Les collèges concernés sont : Marie Curie à Fontoy, La Carrière à Saint-Avold, Pierre Adt à Forbach, Jean Burger à Moyeuvre-Grande, Charles Peguy à Cattenom, Nicolas Untersteller à Stiring-Wendel, Robert Schuman à Behren-Lès-Forbach, Lucien Pougue à Rémilly, 1 collège à Metz, 1 collège à Hayange.
Version du 22 May 2020

Routes Territoires