La parole à

Stéphane Molliens : objectif Tokyo 2021

C’est sur des Jeux paralympiques particuliers que Stéphane Molliens terminera sa carrière.

"En général, il y a une compétition de référence par an. C’est bien la première fois en 18 ans de carrière que je fais une année blanche", explique le champion de para tennis de table licencié à Moulins-lès- Metz. Mais ce n’est pas ce report d’un an, à cause du coronavirus, qui allait entamer sa motivation et le détourner de son objectif : faire au moins aussi bien à Tokyo qu’à Rio en 2016 où il avait décroché la médaille d’or en équipe.

 


Si je fais mieux, je serais ravi. Mais je veux surtout profiter de l’événement et continuer d’apprendre.

 

Apprendre pour mieux transmettre à son tour. Car s’il compte poser la raquette à son retour du Japon, c’est pour accompagner des groupes d’athlètes au travers de sa fédération. Et leur faire découvrir ce que le sport de haut niveau lui a appris. "Gagner ça ne tombe pas du ciel, ce sont des semaines de travail et de sueur. C’est quelque chose que j’ai appris à aimer et que j’aimerais transmettre."

Version du 29 January 2021

Sport