TROIS QUESTIONS A...

Carlo Molinari

 Rencontre avec l’ancien président du FC Metz, à l’occasion de la sortie du documentaire "Carlo, passion président", réalisé par Arnaud Cael.

Vous n’aimez pas trop parler de vous, pourquoi avoir accepté ce documentaire* ?

C’est vrai que cela peut surprendre dans la mesure où j’ai toujours été vigilant en ce qui concerne ma communication. Dans la continuité du livre "Sang Grenat" paru il y a cinq ans, je me suis dit que c’était l’occasion de franchir ce dernier pas. À l’arrivée, c’est un long-métrage de qualité qui retrace mon parcours. Je suis content de l’avoir fait pour mes enfants, mes petits-enfants ainsi que pour ceux qui aiment le club !

Si vous ne deviez garder qu’un souvenir dans votre carrière, lequel choisiriez-vous ?

Indiscutablement les victoires en Coupe de France et en Coupe de la Ligue ! Ce furent des moments forts sur le plan émotionnel, surtout en 1984, car le FC Metz était alors vierge de tout palmarès. Personnellement, c’était une double satisfaction : la première, d’avoir participé à la conquête de ces premiers trophées. Et ensuite, d’avoir pu contribuer à changer l’image de la Moselle et de faire prononcer correctement le nom de "Metz" dans toute la France !

Quel regard portez-vous sur le FC Metz d’aujourd’hui ?

Je porte toujours un regard d'amoureux du FC Metz ! C’est un club qui continue de progresser. Sous la dynamique du président Bernard Serin, des étapes ont été franchies au niveau des infrastructures. Cela a permis au club de se doter d’outils extraordinaires, à savoir le nouveau centre d’entraînement à Frescaty ainsi qu’un stade Saint-Symphorien rénové. Je suis fier de constater que le club avance et je pense que tout le monde peut s’en réjouir.

 

* "Carlo, passion président"
DVD de de 52 minutes.
En vente (14,90 €) sur http://boutique.fcmetz.com
Version du 29 January 2021

Sport