ACTU JEUNES

Tous Responsables pour la planête

Le Conseil Départemental Junior (CDJ) lance un concours pour mobiliser les jeunes autour de l'environnement en donnant à chacun l'opportunité de montrer comment il prend soin de notre planète.

Pour leur dernière année de mandat, les conseillers juniors ont décidé de s'attaquer à la préservation de l'environnement.

 

Une cantine à l'écoute des collégiens

Déjà en lutte contre le gaspillage alimentaire depuis 2015, le Département s'inscrit également dans le programme national "Plaisir à la cantine". Ce dernier a pour objectif d'aider les établissements à agir sur leur offre alimentaire pour la rendre plus attractive pour les élèves tout en garantissant sa qualité afin de redonner son sens social au repas.

En 2020, 5 collèges se sont lancés dans ce projet d'établissement (Albert-Camus à Moulins-lès-Metz ; le collège de l'Albe à Albestroff, Jean-Bauchez au Ban-Saint-Martin, Arsenal à Metz et Alexandre-Dreux à Folschviller) se sont lancés dans ce projet d'établissement. Toute la communauté éducative (personnel, élèves, parents) a ainsi pu participer à six modules (conférences, ateliers cuisine) programmés durant l'année. Au menu : le bio, les saveurs ou bien encore les habitudes alimentaires des collégiens. L'opération a été relancée cette année dans dix établissements.

 

Les poules débarquent au collège

Le collège Pierre-Messmer de Sarrebourg a construit un poulailler pédagogique pour le collège Albert-Camus de Moulins-lès-Metz. Celui-ci servira de support dans certaines matières.

Dans la continuité de la réduction du gaspillage alimentaire encouragée par le Département, et dans un but pédagogique, ces poulaillers doivent servir de support à certains enseignements et valoriser une partie des épluchures de cuisine.

Les collégiens d'Albert-Camus, à Moulins-lès-Metz viennent d'en installer un le 19 avril dernier.

Un poulailler financé par le Département

Construit par l'atelier menuiserie de la section Segpa du collège Pierre-Messmer de Sarrebourg, il comporte des nichoirs ainsi qu'un portier à capteur de lumière ; de quoi respecter les besoins comme le bien-être des poules. Cet équipement a été financé par le Département à hauteur de 2700 euros.

Version du 23 April 2021

Environnement