Une rentrée toujours plus écologique

Compétence importante des Départements, la gestion des collèges est au coeur de la politique du Conseil Départemental.

Celle-ci concerne 48 546 collégiens, répartis sur 104 établissements sur l'ensemble de la Moselle dont 41 441 élèves dans 90 colléges publics. Pour les aider à étudier dans de bonnes conditions, ce sont 12.56 M qui ont été débloqués dont 6.69 M de dotations aux collèges publics (auxquels s'ajoute 1.81 M de charges de chauffage assumées directement par le budget du Département). En tout, ce sont plus de 16 M qui seront consacrés cette année à l'éducation, une enveloppe qui s'inscrit dans un budget global de 50.58 M pour la jeunesse.

Dans cette gestion, les questions de développement durable ont pris peu à peu de l'ampleur, notamment depuis la mise en place de la démarche "Moselle durable". Celle-ci a pour but de mettre l'environnement au coeur des préoccupations du Département à tous les niveaux, en l'associant aux questions économiques et sociales. Dans le cadre des collèges, cela se traduit par une maintenance qui, en plus de l'aspect durable, permet à la collectivité de diminuer les coûts de fonctionnement des établissements.

Depuis le 1er septembre 2017, cette tâche est organisée autour de deux entités de la Direction du patrimoine et de l'aménagement du territoire :

  • la Direction du patrimoine immobilier, qui a en charge la politique patrimoniale ;
  • la Direction des routes et de la maintenance, en charge de la gestion du domaine public routier et de la maintenance en régie des collèges.

Des leds pour plus de confort et d'économies d'énergie

L'une des actions entreprises est le basculement intégral des collèges en luminaires led. Une manière de réaliser des économies d'énergie tout en offrant un meilleur confort visuel pour les collégiens. Ce remplacement a concerné 5 collèges en 2020 et 24 établissements supplémentaires en 2021.

En deux ans, ce sont donc un peu plus de 17 000 points lumineux qui ont été changés en leds, couplés à l'installation de système d'auto-détection. Pour les collèges bénéficiaires, cela représente une baisse de 60% du coût des factures d'éléctricité pour la partie "éclairage" et une baisse de 58% de consommation d'énergie. Moins agressif pour les yeux, l'éclairage led apporte également plus de confort grâce à un rendu plus stable et homogène.

La rationalisation du chauffage

Une démarche similaire a été entreprise dans la gestion des dépenses de fourniture des énergies et de la maintenance des installations de chauffage. Le Département a en effet décidé d'engager une réflexion sur la fourniture et la maîtrise des dépenses d'énergie des collèges. Des études de rationalisation et d'optimisation énergétiques ont été lancées dès 2018 avec la réalisation d"audits dans les établissements les plus énergivores.

Ce travail d'optimisation énergétique a abouti à de nombreuses mesures d'internalisation des contrats pour :

  • la fourniture de gaz naturel dès juillet 2020 ;
  • la fourniture d'électricité à partir du 1er janvier 2022 ;
  • la maintenance chauffage ventilation climatisation (CVC) de l'ensemble des chaufferies dès septembre 2021.

Cette remise à plat permettra d'uniformiser les prestations pour tous les collèges face à l'hétérogénéité actuelle. Elle aidera également à anticiper les pannes par une maintenance préventive et à améliorer la réactivité des dépannages. L'idée est aussi de déployer, en lien avec les établissements, les bonnes pratiques permettant de réaliser des économies d'énergie.

Un plan de gestion différenciée pour les espaces verts

Egalement concernées par cette stratégie vertueuse, les espaces verts des collèges font l'objet d'une attention particulière favorisant la faune et la flore. Un plan de gestion différenciée propose de les classer, pour un même site, selon leurs caractéristiques et leurs fonctions.

Il permet d'adapter et d'individualiser leur mode d'entretien pour préserver la biodiversité et la ressource en eau.

Trois zones ont ainsi été définies, chacune avec un type de gestion dédié :

  • les espaces horticoles avec une nature maîtrisée et un entretien régulier ;
  • les espaces jardinés avec une nature domestiquée et une tonte régulière ;
  • les espaces paysagers et champêtres avec une nature encouragée via une fauche tardive.

Par ailleurs, en lien avec cette démarche, des composteurs de déchets verts sont installés (près d'une vingtaine en 2021) et peuvent servir pour les biodéchets de cantine scolaire. C'est donc une rentrée toujours plus durable et écologique qui attend les collégiens chaque année. Aujourd'hui primordiale au vu des projections climatiques et des rapports du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), cette politique associe également les élèves grâce à de nombreuses initiatives. Une manière de rappeler que l'environnement est l'affaire de tous et doit être au centre des réflexions impactant notre avenir et celui des jeunes générations.

De nouveaux collèges tournés vers l'environnement

Les préoccupations environnementales sont au coeur des chantiers de reconstruction/restructuration des collèges mosellans les plus anciens. Focus sur les projets en cours.

Parmi les collèges gérés par le Département, 61 ont été mis en service entre 1965 et 1976. Un état des lieux a donc été réalisé. Dans un premier temps, il a conduit à la restructuration du collège de Fontoy. Démarrés à l'été 2020, ces travaux de 12.7 M ont été soutenus par l'Etat à hauteur de 3M . Le nouvel établissement ouvrira ses portes à compter du 3 janvier 2022.

162 M d'euros d'investissement

Mais dans le cadre de son Plan de relance de 342 M , le Département a souhaité passer à la vitesse supérieure. La reconstruction/restructuration simultanée de dix collèges a ainsi été décidée à Saint-Avold, Behren-lès-Forbach, Stiring-Wendel, Rémilly, Moyeuvre-Grande, Cattenom, Forbach, Audun-le-Tiche, Hayange et Metz. Ce plan ambitieux représente un investissement de 162 M avec un objectif de livraison de cinq collèges dans les cinq ans. Le but est d'adapter le patrimoine aux exigences pédagogiques et aux technologies numériques pour offrir aux collégiens de meilleures conditions de travail, d'épanouissement et de réussite. Une accessibilité sécurisée pour tous (risque sanitaire et sécuritaire, handicap) est également au centre des préoccupations.

Haute qualité environnementale

Ces réalisations s'inscriront dans une démarche de haute qualité environnementale et de performance énergétique qui favorisera le recours à des matériaux biosourcés (bois, laine de mouton pour l'isolation..) et locaux.

Ce programme doit débuter par deux chantiers :

  • la reconstruction du collège La Carrière de Saint-Avold, sur le site de l'ancien lycée professionnel Valentin Metzinger, pour un montant de 14M dont 1.8M de subventions de l'Etat ;
  • la restructuration à neuf du collège Nicolas Untersteller de Stiring-Wendel pour un montant de 8.5 M (2.1M de subventions).

Ce dernier sera un collège passif tandis que les constructions neuves répondront aux normes de la réglementation environnementale 2020. L'objectif de celle-ci est de poursuivre l'amélioration de la performance énergétique et du confort des constructions tout en diminuant leur impact carbone.

 

Sensibilisation

Des projets innovants et durables

Au-delà de la construction et la maintenance des bâtiments, les collèges mosellans ont également lancé de nombreuses initiatives en faveur du développement durable. Des poulaillers et des écopâturages ont ainsi vu le jour dans certains établissements (Marly, Moulins-les-Metz...) tandis que les déplacements doux sont mis en valeur grâce au défi "Vélo, j'y vais".

D57 2639 395x195 La biodiversité est également l'un des axes privilégiés avec le déploiement de 310 équipements (nichoirs, hôtel à insectes...) dans 39 collèges. La cantine est par ailleurs le lieu de nombreuses actions comme "Plaisir à la cantine" ou la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Passé de 138 à 93 g en moyenne par repas, celui-ci est aujourd'hui inférieur à la moyenne nationale. Les élèves sont associés au dispositif ; des tables de tri et des bars à salades, où chacun peut se servir selon son appétit, du moment qu'il termine son assiette, ont fait leur entrée dans certaines cantines. Une manière de responsabiliser les collégiens et de les rendre plus autonomes tout en les sensibilisant à la lutte contre le gaspillage.

 

Version du 2 September 2021

Collèges