ROUTES DÉPARTEMENTALES

Campagne de fauchage sur les routes départementales de Moselle

Chaque année, les services techniques du Département réalisent le fauchage de près de 6 000 kilomètres d’accotements routiers répartis sur l’ensemble du territoire mosellan.

L’entretien des abords des routes départementales
La sécurité est l’un des principaux objectifs de l’entretien des bas-côtés des routes : le fauchage apporte une meilleure visibilité notamment dans les virages et aux intersections.
Il a également un impact positif sur la maintenance du patrimoine routier :

  • Il permet un bon fonctionnement des fossés, le maintien d’un couvert végétal limitant l’érosion des talus, 
  • Il présente un intérêt environnemental certain : maintien d’une zone tampon entre la route et les espaces naturels, contrôle de la végétation pour éviter la prolifération des plantes invasives.


Le fauchage de l’herbe des accotements est complété à un rythme moindre par le débroussaillage des talus pour maîtriser la végétation arbustive : ronce, rejets ligneux.


Moyens mis en oeuvre

Les 5 Unités Techniques Territoriales et l’Unité Technique Spécialisée mobilisent d’importants moyens humains et matériels. Ce sont 250 agents qui interviennent sur les différentes activités durant la campagne.
Pour le fauchage mécanisé, 3 faucheuses sous-glissières et 33 tracteurs équipés d’un bras de fauchage/débroussaillage (25) ou de roto-faucheuses (8) permettent de réaliser le fauchage mécanique le long des sections de routes hors agglomération, ce qui représente 32 000 heures de travail.
Au final, ce sont près de 42 millions de m² qui sont fauchés durant la campagne annuelle.


Le fauchage raisonné

La campagne se déroule en deux étapes :
La première, déclenchée lorsque la hauteur de l’herbe atteint environ 50 cm (l’indicateur est la maturation des hampes florales, un fauchage prématuré de la végétation favorisant une repousse plus active), a pour objectif de rétablir des conditions de visibilité et de sécurité suffisantes. Elle consiste à faucher l’accotement immédiat de la chaussée sur une largeur de 1,20 à 1,50m, voire plus dans les courbes et les intersections.

La deuxième, débutée dès mi-juillet, consiste à faucher complètement les accotements et les fossés. Ce fauchage tardif permet de ne pas déranger la petite faune et de laisser se développer la flore.
Sur les grands talus (zone naturelle la plus riche), un débroussaillage des premiers mètres vient compléter ces séquences de fauchage en fonction de la vigueur de la végétation.
Le coût estimé de la campagne annuelle de fauchage s’élève à 1 630 000 € dont 410 000 € pour le fauchage manuel.


La préservation de la faune et de la flore

Le fauchage raisonné tel qu’il est pratiqué par les services du Département prend en compte l’accomplissement du cycle des plantes et la vie des animaux.

Si le type de matériel n’influence pas la biodiversité, la hauteur de coupe est importante. Ainsi, le réglage de la hauteur de coupe à 10 cm favorise le développement des vivaces, réduit l’érosion ou la mise à nu du sol, pouvant entraîner la prolifération des plantes non désirées ou néfastes pour la santé ou la biodiversité, évite l’usure prématurée des outils, réduit les projections et limite la consommation de carburant.

Depuis 2008, la Direction des Routes et de la Maintenance n’utilise plus aucun produit désherbant ou limiteur de croissance. Ainsi, les équipes poursuivent la suppression des mauvaises herbes en recourant à des techniques alternatives : désherbage manuel, débroussailleuses à fil...

Ce choix suppose une certaine tolérance des usagers quant à la présence de « mauvaises herbes » dans les zones difficilement accessibles.


L’organisation du travail

Afin d’optimiser le temps de travail et l’utilisation du matériel, les agents mobilisés pour la campagne de fauchage travaillent en horaires postés durant 6 semaines (les 2 semaines de la première passe et les 4 premières semaines de la seconde passe). L’organisation mise en place prévoit donc un poste du matin, de 6h00 à 13h30, et un poste d’après-midi de 12h00 à 19h30.


Les dates arrêtées pour la campagne de fauchage 2022 :

  • La première passe sera réalisée du 30 mai au 10 juin 2022.
  • La deuxième passe débutera le 18 juillet 2022.



Consignes de prudence aux usagers de la route

Le fauchage manuel nécessite l’utilisation de débroussailleuses à fil à proximité des voies de circulation. Les agents réalisant ces travaux sont particulièrement vulnérables.
De même, les chantiers mobiles de fauchage sont bien signalés mais les engins affectés à cette tâche circulent à des vitesses très faibles : ils peuvent surprendre les automobilistes.
Restez particulièrement vigilants, respectez les limitations de vitesse et les distances de sécurité à l’approche des chantiers de fauchage !

 

 

 

 

pixel vide

Version du 24 May 2022

Routes