PASSIONNÉMENT MOSELLE

Parcours numérique au Musée de la Guerre de 1870 et de l'Annexion

Depuis le 15 septembre, les visiteurs du Musée de la Guerre de 1870 & de l’Annexion à Gravelotte se retrouvent au cœur même de l’histoire grâce à un parcours numérique.

Les visiteurs sont amenés à suivre les pas de Lucien Pochon, habitant de Rezonville qui a vécu avec sa famille les combats ayant entraîné la chute du Second Empire.

 

INCARNER L’HISTOIRE

La Guerre de 1870 est certainement le premier conflit, dans l’histoire européenne, qui a permis de prendre conscience de l’importance des pertes humaines (75 000 morts et disparus durant les batailles autour de Metz du 14 au 18 août 1870.

L’enjeu pour les populations civiles est également important : les Mosellans et les Alsaciens changent de nationalité contraints par la force ; la France passe d’un Empire à une République ; les nations allemandes se constituent en un seul et unique Empire réuni sous l’autorité de Guillaume II.

Ce sont ces moments d’histoire qui sont présentés par le témoignage de Lucien, ancien ouvrier des carrières de Jaumont, qui a vécu la guerre de près avant de connaître l’annexion.

Dans un récit objectif et historié, le narrateur vous mène sur les champs de bataille d’Alsace et de Lorraine, vous fait revivre le quotidien de la population annexée avant de célébrer l’armistice de 1918 et le retour à la France des provinces perdues.

 

UNE DOCUMENTATION INTÉRACTIVE

Présenté sous forme d’une application pour tablette, ce récit crée une pérégrination en 15 étapes au sein du musée. Celle-ci est agrémentée de points d’intérêts utilisant notamment la technologie de la réalité augmentée. Ainsi, les cartes d’état-major prennent vie et montrent les mouvements des troupes ; au détour des salles les portraits des dignitaires et des officiers généraux qui ont pris part à la guerre apparaissent sur les murs et présentent leurs biographies ; le portrait du jeune Napoléon III peint par Winterhalter en 1855 laisse place, finalement, au véritable visage de l’Empereur des Français en 1869.

Le discours est également accompagné de documents d’archives inédits issus des collections du Musée et non présentés au public en raison de leur fragilité.

 

INÉDIT : ENTRER DANS LE CŒUR DU CONFLIT

Un dispositif complémentaire permet au visiteur d’être à la fois témoins et acteur du conflit. Un simulateur du canon Reffye (appelé aussi "canon à balles"), première mitrailleuse de l’armée française, sera disposé en salle pour que chacun puisse s’y essayer. Ce canon est un des éléments armés des plus importants pour l’armée française en 1870. Héritier des mitrailleuses américaines découvertes durant la campagne du Mexique, il est financé intégralement par Napoléon III, artilleur de formation. Cette arme tirant 25 balles en même temps était la terreur des militaires ennemis de par sa force de frappe, mais également le bruit "diabolique" qu’il émettait.

L’application numérique permettra également de se retrouver au sein du fameux Panorama de Rezonville dont le musée de Gravelotte est, à ce jour, le plus important dépositaire de par le nombre de fragments qu’il possède.

Réalisé en 1882 par Édouard Detaille, Alphonse De Neuville et leurs ateliers, ce tableau gigantesque (120x14m) dépeint le soir de la bataille du 16 août à l’arrière de la commune mosellane. Cette défaite française qui a marqué les esprits d’alors est présentée comme une victoire : les officiers généraux se congratulent d’un côté alors que, plus loin, les cadavres des soldats de toutes les nationalités du conflit jonchent la terre battue des champs et des chemins.

Depuis son démantèlement en 1896, jamais le panorama n’a été reconstitué dans son entier et en couleur. C’est à présent chose faite pour que le visiteur d’aujourd’hui se retrouve dans la même position que celui de 1882 lors de l’inauguration de ce panorama national, présenté alors sur les Champs Élysées.

 

Renseignements :

Musée de la Guerre 1870 et de l'Annexion
11, rue de Metz à GRAVELOTTE
Tél. 03 87 33 69 40
Courriél : contact.musee-guerre-70@moselle.fr 
www.passionmoselle.fr  

 

Interreg GR Digitale Steine

Le projet "Pierres Numériques" est soutenu par l’Union européenne dans le cadre du programme INTERREG V A Grande Région / Das Projekt "Digitale Steine" wird durch die Europäische Union im Rahmen des Programms INTERRAGE V A Grossregion gefördert. 

 

Version du 25 septembre 2018

Passionnément Moselle