SCOLARISATION

COVID-19 : Sortie du confinement pour les enfants suivis par l'ASE

Dans le cadre de la programmation de la sortie du confinement, la question de la scolarisation des enfants est un enjeu majeur. Elle est nécessaire pour garantir la réussite éducative de votre enfant.

Madame, Monsieur,

 

Dans le cadre de la programmation de la sortie du confinement, la question de la scolarisation des enfants est un enjeu majeur. Elle est nécessaire pour garantir la réussite éducative de votre enfant.

Ainsi sur l’ensemble du territoire, les écoles maternelles et élémentaires vont rouvrir leurs portes à compter du 11 mai prochain. Puis en fonction de la situation sanitaire, les collèges pourront accueillir à compter du 18 mai les élèves des classes de sixième et de cinquième. Fin mai, la réouverture des lycées sera décidée.

Cette réouverture se fera dans le respect de conditions sanitaires strictes : nombre limité d’enfants en classe, organisation de la vie scolaire autour du respect des règles barrières, de mesures d'hygiène strictes, port du masque pour les enseignants et encadrants en contact avec les enfants.

Nous sommes tous concernés et mobilisés pour organiser cette réouverture dans les meilleures conditions possibles. Toutefois compte tenu du contexte sanitaire, le retour des élèves dans les locaux habituels s’effectue sur la base du volontariat. C’est pourquoi je sollicite votre accord.

Un retour à l’école dès que possible de votre enfant est dans son intérêt.

Si vous ne partagez pas cet avis, il vous est possible de le faire savoir au service départemental de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Compte tenu du délai, vous pouvez faire part de votre décision par SMS. Vous allez également recevoir un courrier postal à ce sujet.

Votre référent à l’Aide Sociale à l’Enfance se tient à votre disposition pour en échanger avec vous, ceci afin de prendre la meilleure décision pour votre enfant.

Si l’un des titulaires de l’autorité parentale exprime par écrit son refus de reprise de scolarité, et si le Département estime que la scolarité de votre enfant est justifiée et permise par les conditions de sécurité sanitaire, alors nous pourrons saisir le juge des enfants qui tranchera.

Mes services se tiennent à votre entière disposition pour toute précision sur ce sujet ou en lien avec l’épidémie du Covid19.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

 

Le Président du Département

Patrick WEITEN

 

Affaire suivie par :

Ludovic MARECHAL

Sous-Direction de l’Aide Sociale à l’Enfance

Version du 7 May 2020

Jeunesse