La parole à Olivier HOFFMANN

Portrait : Olivier HOFFMANN

"Je ne fais rien si ce n'est le changer de contenant et passer de l'alvéole au pot. Ce sont les abeilles qui font tout."

Apiculteur à Alzing, Olivier Hoffmann s'est lancé dans cette aventure il y'a 11 ans, d'abord en amateur comme son grand-père avant lui.

"J'ai commencé avec une ruche puis 4 de plus l'année suivante. Je suis progressivement passé à un cheptel de 600 ruches aujourd'hui."

Une sacrée évolution pour celui qui a d'abord été boulanger puis ouvrier dans le bâtiment. "Quand l'entreprise a fermé, j'ai bénéficié d'un congé de reconversion. J'ai fait un an de formation puis un an dans une entreprise. J'ai eu un bon maître de stage qui m'a mis le pied à l'étrier."

Aujourd'hui grâce à l'élévage, il est totalement autonome. "Je fais naître un millier de reines par an." De quoi renouveler son cheptel qu'il déplace en transhumance pour multiplier les variétés de miels, labellisés Qualité MOSL, comme celui issu de ses ruches du Warndtpark à Creutzwald, à la fois floral et ambré. S'il fait essentiellement de la vente en gros, il tente de développer la vente au détail en proposant un miel le plus naturel possible.

Version du 5 July 2021

Divers